Ce Un où aucun contraire n'existe

Publié le par Présence éveillée - Nita

Ce Un où aucun contraire n'existe

Dialogue 24

  • Je me sens triste cet après midi.

Qu'as tu donc fait qui t'attriste ? Pour t'attrister ?

  • Je suis fatiguée.
  • Pourquoi la fatigue m'attriste t-elle toujours ?

La fatigue 'ferme' le corps, tu es donc moins réceptive à la Lumière.

  • Pourtant on dit que lorsqu'on est fatigué, c'est là qu'on attrape tout ce qui traine et puis pourquoi parles-tu de toi comme une tierce personne ?

Toi qui cherches à ignorer les mots, ne joue pas sur les mots.

Etant moins réceptive aux sources positives dont je fais partie tu es plus vulnérable aux influences négatives.

  • Pourtant tu me disais que chaque état a son contraire : la tristesse la joie.

Oui et que crois tu que tu cherches en étant triste ? La joie.

Et que crois tu que le suis ?

  • Mais si tu es la joie qui est la tristesse, si l'on dit que chaque chose, état possède son contraire ?

Non je ne suis pas la tristesse.

Je suis là pour consumer ta tristesse.

  • Mais alors ma tristesse vient d'où ?

Elle vient de tout ce que tu refuses.

  • Mais je ne peux tout de même pas accepter la tristesse ?

Si tu l'acceptais, elle ne serait pas.

  • Mais alors si je t'accepte tu ne seras plus ?

Exactement, c'est toi qui sera, car l'on se fond dans tout ce que l'on accepte jusqu'à ne faire plus que ce Un où aucun contraire, jugement n'existe.

  • Merci Lumière, je te sens un peu plus en moi et ma tristesse se dissipe, mais à quand l'acceptation que je suis Lumière ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article